Sorry Children et le mouvement #lapireexcuse

sorry-children-la-pire-excuse

Le projet associatif Sorry Children alerte les citoyens, entreprises et collectivités face aux grands enjeux écologiques et sociétaux. L’objectif est de nous accompagner afin d’atténuer rapidement notre impact et d’anticiper les grands bouleversements à venir. Ce livre nous permet alors de nous confronter à notre comportement en quatre parties : se détourner, profiter, traverser et se projeter ailleurs que dans le mur.

Le livre Sorry Children surprend et nous propose de réfléchir aux raisons qui nous empêchent d’endosser nos responsabilités individuelles. Grâce à l’humour et les photographies issues du mouvement #lapireexcuse, Sorry Children nous aide à comprendre les freins associés à notre inaction et comment les dépasser. Les auteurs nous offrent également de nombreuses actions à réaliser dès maintenant et une bibliographie très riche.

Pour être informé.e des prochaines publications et poser vos questions, abonnez-vous à mon fil d'actualité.

Extrait sélectionné

« Le prix du rêve assouvi de notre liberté individuelle est d’avoir sacrifié le collectif. Les valeurs qui gouvernent la société moderne sont extrêmement individualistes et égocentrées. Être reconnu, avoir des richesses, du confort, « réussir », profiter tant qu’on peut. Pour fonder une société plus soutenable mais aussi plus désirable, ces valeurs sont à remplacer par d’autres fondamentalement plus tournées vers le collectif. La simplicité, la sobriété, l’aide à l’autre, le partage, l’empathie. 

Le scénario à inventer collectivement fait le choix de renoncer pour préserver, plutôt que de s’acharner et sacrifier. Que nous le voulions ou non, nous faisons partie de ce récit. Nous devons imaginer quelle histoire nous voulons maintenant, ainsi que notre rôle dans celle-ci. Ce n’est pas en continuant à nous laisser bercer par d’archaïques illusions que nous construirons collectivement une trame alternative à celle dans laquelle nous sommes empêtrés. Mesdames et Messieurs, nous allons entrer dans une zone de turbulences dont nous ne sortirons qu’en quittant notre zone de confort. »

sorry-children-la-pire-excuse

Quatrième de couverture de Sorry Children

Les pires excuses à donner à nos enfants pour avoir ravagé la planète et autant d’actions pour réagir aujourd’hui.

Qu’allons-nous bien pouvoir dire à nos enfants pour leur expliquer pourquoi nous leur laissons un monde à ce point dégradé ? Qu’il fallait faire du fric ? Que c’était trop tard ? Pas nos priorités ? Qu’on avait besoin de bouffer cinq steaks par semaine ? Nous sommes très forts pour produire des justifications plus ou moins recevables pour nous « tirer d’affaire » : c’est-à-dire nous permettre, individuellement et collectivement, de supporter notre inaction et d’assister tranquillement à la destruction du vivant, l’épuisement des ressources et l’aggravation progressive des problèmes climatiques.

Face à cette apathie qui semble pathologique, on a envie de secouer l’humanité tout entière (et certains spécimens en particulier !) en hurlant « Réagis ma vieille ! Mais réagis ! Qu’est-ce que tu attends, bon sang ? ». C’est à cette question complexe que le mouvement Sorry Children s’attaque : « Pourquoi ne réagissons-nous pas à la hauteur des enjeux ? » Appuyées ici par les centaines de photos de Josef Helie (dont celles de Corinne Masiero, Nicolas Hulot, Anny Duperey, Noam Chomsky, Pablo Servigne, Hugo Clément, Clara Morgane, IAM, Guillaume Meurice, Philippe Katerine…), les excuses deviennent un prétexte pour décortiquer les nombreux mécanismes freinant un « réveil écologique » massif. En prenant du recul face à ces justifications tantôt graves et sérieuses, tantôt ironiques et décalées, ce livre invite à mieux les comprendre pour les dépasser et réagir aujourd’hui plutôt que s’excuser demain.

Pierre Charrier et Grégory Poinsenet ont écrit ce livre de 160 pages, disponible en français. Il a été publié en 2021 aux éditions Alternatives. Les oeuvres de Joseph Helie, photographe, street artiste et cycliste voyageur, sont présentes à New York, Montréal, Berlin, Barcelone ou encore Paris

Cet élément a inspiré l'étape 1 de la méthode Green-Marketing : découvrez comment sensibiliser votre équipe.

Inspirations associées

Comments are closed