Engager la transition écologique du secteur du tourisme

ADEME : engager la transition écologique du secteur du tourisme

Engager la transition écologique du secteur du tourisme

L’ADEME joue un rôle primordial dans la lutte pour la protection de l’environnement. Depuis plusieurs années, elle est aussi résolument engagée à aider les entreprises dans leurs démarches de transition écologique. Elle déploie à cet effet de nombreuses stratégies qui ont réussi à faire leurs preuves. Toujours dans l’optique de favoriser la lutte contre le changement climatique, l’ADEME s’est attaquée ici au tourisme.

Depuis trois décennies, la France est la première destination touristique sur le plan mondial. Si le tourisme représente 8 % du PIB de la France, il est aussi responsable de près de 11 % des émissions de gaz à effet de serre sur le plan national. Face à cette situation, l’ADEME a jugé nécessaire d’orienter ses actions sur le tourisme. Aussi, elle a publié un plan d’action 2023/2025 pour engager la transformation de ce secteur.

Pour être informé.e des prochaines publications et poser vos questions, abonnez-vous à mon fil d'actualité.

Les actions de l’ADEME pour la transition écologique du tourisme

À travers sa stratégie Tourisme, l’ADEME s’est fixé trois grands axes de priorité.

Tout d’abord la sensibilisation du secteur touristique. La plupart des acteurs touristiques français ne sont pas conscients des impacts de leurs activités sur la nature. Le but est alors d’informer tous les professionnels du domaine sur les risques liés à leurs pratiques. Elle les renseigne aussi sur les outils qui sont à leur disposition pour lutter contre les émissions de polluants.

Dans un deuxième temps : l’accompagnement pour une action à court terme. L’agence a mis en œuvre des mesures du plan « Destination France ». Une grande partie de ce dispositif est consacré à l’optimisation du secteur touristique français. Dans l’optique d’engager durablement le tourisme dans la transformation écologique, l’agence a développé des méthodologies, des expérimentations et des dispositifs d’accompagnement des acteurs.

Enfin, la troisième action sur laquelle l’agence mise sa politique est le développement de partenariats stratégiques.

Transition écologique touristique : le périmètre d’intervention de l’ADEME

Le tourisme est un vaste milieu composé de plusieurs domaines. Pour que sa stratégie ait un maximum d’impact, l’ADEME l’a subdivisé en plusieurs périmètres d’intervention.

On distingue d’abord l’axe « transport et mobilités ». Sur le plan touristique, le transport représente trois quarts des émissions de GES. Pour lutter contre ces dégâts, l’agence envisage de nombreuses actions comme le déploiement du vélotourisme.

Les « hébergements touristiques » et les « restaurants » occupent la seconde place. En effet, leur impact sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) est estimé à respectivement 7 % et 6 %. L’agence a alors mis en place des solutions pour limiter les conséquences négatives de ces sous-secteurs sur l’environnement et le climat. Elle encourage par exemple la rénovation thermique des bâtiments, la maîtrise de l’énergie, l’utilisation des énergies renouvelables. Par contre, elle décourage le gaspillage alimentaire, tout en misant sur une alimentation durable, à travers une démarche 360°.

Les autres périmètres d’intervention de l’agence de transition sont : les sites touristiques et activités de loisirs, les territoires et les touristes.

Téléchargez le rapport complet sur la librairie de l’ADEME.

Cette ressource a inspiré la méthode Green Marketing : découvrez comment structurer et partager votre démarche RSE.

Ressources associées